Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 06:23

Depuis les années 90, Peugeot, Renault ou Airbus ne font plus du profit en fabriquant en France. Ils font construire à bas prix ailleurs et revendent aux prix français.  Cela procure un profit fantastique. La seule chose qui compte c'est que le rapport entre l'argent investi et le profit  dépasse 10 % pour les actionnaires.   A quoi le voit-on ?  Airbus engrange des milliards de commandes et ne crée plus d'emplois à Toulouse.

  Il y faut une condition : c'est l'absence d'inflation de l'euro. Si on a une rente de 10 % et une inflation à 5%  la rente réelle est à 5 %.

   La dette est l'outil pour obtenir ce résultat. Pendant les trente glorieuses l'inflation était à 10 % et le développement de la France a été fantastique. Ce n'est donc pas une loi de l'économie mais une invention de l'entourage de Reagan   en 1970 transmis par Thatcher et tous les autres plus tard, en France Giscard.

   Le mécanisme est ultra simple dans son principe. L'inflation existe lorsqu'un Etat dépense plus qu'il n'a de ressources.  Pour le juguler

  1. on lui interdit de battre monnaie, donc de faire marcher la planche à billets pour éponger le déficit.
  2. On l'oblige à emprunter aux banques privées à un taux fixé par les agences de notation et les banques empruntent à 0,5 % à la Banque Centrale Européenne qui ne peut  prêter directement aux Etats (Ce que font couramment les banques centrales de presque tous les pays du Monde hors Europe.)

Le lecteur objectera que s'il vit au -dessus de ses moyens il s'appauvrira.  C'est vrai pour la sphère privée, non pour la macro économie.   Prenons un exemple tiré de la mer : si je mets dans une bouteille de l'eau de mer à 4 °   et de l'eau de mer à 10°   elles se mélangeront sans problème. Dans l'océan deux masses d'eau dont la température est différente ne se mélangent pas. Le Gult Stream du golfe du Mexique atteint la Norvège. Selon l'échelle les réalités ne sont pas les mêmes.

    C'est que le déficit d'un état n'est pas une dépense mais un pari sur l'avenir : le citoyen qui a un pouvoir d'achat  achète et permet le développement. A contrario la déflation c'est la mort (sauf pour le rentier) et c'est ce que nous vivons.

Depuis 1990, pour celui qui contracte un prêt pour acquérir un logement, même 20 ans après la charge est aussi lourde. Et forcément les banques exigent de plus en plus de garanties. On vous le camoufle par une "baisse  des taux "soit disant favorables.  4% au bout de 25 ans resteront 4%.  Dans les années 50 avec un taux à 10 % et une inflation à 10 %,   au bout de dix ans (10%x10 = 100% d'inflation  en simplifiant, ce n'est pas tout à fait exact mathématiquement)  la dette devenait insignifiante. Et le bâtiment prospérait.

Quand  les Français comprendront  cette chose simple les Macron n'auront plus d'avenir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans économie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens