Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 09:48

Ce drame terrible d'une fermeture boursière touche une centaine de salariés mais pose un problème universel. Schneider rachète Aréva et le dépèce pour payer les actionnaires dans une perspective où ce n'est plus fabriquer qui compte mais constituer une rente financière. Le combat syndical est réel, mais n'obtient que des répits, alors que l'usine était une richesse pour tout un secteur de l'Hérault. Que s'est-il passé ?

Nous devons avoir le courage de poser la question. Au fil des élections politiques tous les candidats ou presque, la main sur le cœur , ont assuré les salariés de leur soutien indéfectible, alors que leurs partis avaient une ligne libérale dont Fabrègues est le résultat. Ce théâtre d'ombre n'est pas pour rien dans le dégoût que beaucoup ressentent pour la politique.

Au Front de Gauche avec de la sincérité certes qui manque ailleurs le compte n'y est pas. Les vieilles prisons mentales qui séparent politique et syndicalisme ont encore une fois joué. A ce stade du capitalisme rentier toute action purement syndicale est lors des fermetures vouée à négocier une indemnité de départ ou un reclassement. Seule une prise en compte plus politique , au sens noble du terme , associant vrais partis de gauche, syndicats de lutte et citoyens a une chance sérieuse d'aboutir.

Combien de temps perdu encore à concevoir la politique seulement comme des tractations entre partis ? Henri Ausseil

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 08:02

C'est profondément triste, car il a su un temps personnifier un élan émancipateur. Les préoccupations électorales (se donner une posture à la Besancenot aux présidentielles) l'emportent désormais sur les préoccupations de l'homme d'Etat qu'il aurait pu être. Sortir de l'Euro sans vrai plan B, refuser l'accord partiel avec les écologistes, c'est miser sur la division bien au chaud dans une opposition de salon, comme d'autres certes au sein du PS mais au rebours de la mission qui aurait dû être la sienne.

La gauche de rassemblement pour un autre avenir n'a que faire d'hommes providentiels autoproclamés. C'est donc sans lui , s'il persiste dans ce choix, que la bataille continue, âpre et dure, pour mettre fin à l'hégémonie socio-libérale à gauche.

Henri Ausseil

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 09:29

La section PCF Mauguio- Littoral est engagée de longue date dans un processus de rassemblement qui mette fin à la mortifère hégémonie du social libéralisme dans notre région. Après le désastre des municipales montpelliéraines, il a été partie prenante de l'Appel pour un autre avenir , dont les résultats aux Départementales ont été excellents dans le Montpelliérain. Ces multiples expériences de travail en commun ont rogné les aspérités , restauré la confiance, affiné les revendications communes, élargi la base sociale du rassemblement ... et enclenché une dynamique au plus haut niveau.

Nous sommes donc fiers de constater que parmi les deux seules régions où pour le moment se dessine une large unité rendant possible de jouer la gagne figure notre Languedoc-Roussillon Midi Pyrénées (la seconde étant PACA). Rien n'est bien entendu officiel et les obstacles vont être multipliés pour la faire échouer mais les nouvelles sont bonnes, ce qui n'est pas si courant ces temps-ci.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 05:55

Un considérable pas en avant vient d'être franchi : à la conférence de presse des organisateurs, Midi Libre et la Marseillaise étaient présents, ce qui laisse supposer une couverture de presse jeudi ou vendredi donc AVANT, avec le souci d'informer de la tenue de l'évènement . Les TV régionales et la Gazette restant sourdes ... pour le moment.

Cela prouve une chose : c'est notre capacité à organiser des évènements rassembleurs réussis qui conditionne l'attitude des médias. Faisons en sorte d'assurer un grand succès le 13 et les Régionales deviendront autre chose que la saga des têtes de liste PS et droite et de la guéguerre Toulouse-Montpellier. Et les abstentionnistes de gauche se sentiront concernés.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 07:07

"Est-il encore possible d'éviter le désastre politique et moral pour cette gauche qui semble avoir abandonné la France ? ...La politique économique de la France actuelle est devenue une gigantesque fabrique à suffrages du Front National". Nous pourrions reprendre à notre compte ces propos d'Arnaud Montebourg, aussi bien que ceux de Christian Paul à la tribune du congrès du PS : "il y a désormais deux gauches en France"

Ne cachons pas notre scepticisme. Alors que la célèbre motion A contient des propositions progressistes (réforme fiscale, réorientation du pacte de responsabilité, loi bancaire) elle conforte Valls en pratique, Valls qui annonce à la même tribune que la loi Macron (qui rend impossibles ces belles velléités) sera appliquée.

Certains au PS vont même jusqu'à prendre exemple sur Syriza. Pourtant leurs derniers votes à l'Assemblée montrent une stratégie contraire .

Si nous donnions de la crédibilité à ces turlupinades, nous aurions peut-être un grand mouvement de gôche comme en 2012 où la finance était l'ennemi. Avec un résultat tout aussi cruel pour la vraie gauche : nous aurions encore une fois été pris pour des dupes.

Le mouvement se prouve en avançant, pas en parlant. En étant du bon côté de la barricade et non quelque part entre les deux c'est à dire avec ceux qui tiennent le manche. Les frondeurs sont les bienvenus , mais seulement s'ils mettent leurs actes en accord avec leurs paroles.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 08:46

Nous devons être concrets, basiques dans nos propositions pour parler aux plus dépolitisés. En partant de choses simples, on déroule la pelote sur des enjeux politiques plus globaux. Là où le PCF a été très visible, à Angers par exemple, c'est en proposant la gratuité des piscines pendant l'été pour les oubliés des vacances ou en demandant la rénovation des WC du stade de football. Parfois, nous sommes trop compliqués. Faire simple, ce n'est pas du basisme, c'est un des moyens de l'éducation populaire. Il s'agit d'être utiles en faisant appliquer ce pourquoi on se bat : par les élus, par les batailles publiques, par des actes de solidarité concrets (marchés à prix producteurs, journée pour les oubliés des vacances, etc.). Cela nécessite d'avoir de la suite dans les idées, d'aller jusqu'au bout des batailles engagées. C'est un des moyens de recrédibiliser l'action politique, base de l'appropriation populaire qui est nécessaire à nos succès de demain. Il faut parler solutions. La politique politicienne n'intéresse pas. Ce qui parle, ce sont les propositions concrètes. C'est aussi le moyen de construire le rassemblement que nous appelons de nos voeux. Il sera plus facile de rassembler autour d'un projet qu'autour d'un leader de parti... car il n'y a qu'une place pour plusieurs partis ! Nous devons être ouverts aux autres, avoir le souci (l'agglomérer toutes les énergies militantes à la construction de projets, tels les syndicalistes, les militants associatifs, etc. Ils sont nombreux ceux qui ne sont pas au PCF mais qui ont vocation à y prendre leur place, ou à tout le moins à commencer à travailler avec nous.

Il y a ensuite les pistes à travailler avec nos partenaires. Il s'agit de construire un rassemblement large qui rende crédible aux yeux de l'électorat que nous pouvons gagner et appliquer nos solutions, c'est une des conditions majeures pour que l'alternative prenne corps. Mais cela ne se fait pas à n'importe quel prix! Le rassemblement implique le compromis mais pas la compromission. Il faut trouver des réponses collectives sur les points de désaccord, sans en rabattre, et où chacun est respecté pour ce qu'il est. Cela implique de gagner des espaces d'expression autonome dans le cadre de campagnes électorales de rassemblement. C'est la condition de la mobilisation de l'électorat de chaque parti donc de l'efficacité commune. Le rassemblement n'exclut pas le pluralisme d'expression. Pas de rassemblement durable quand un parti se comporte de manière hégémonique et empêche la diversité d'opinions de s'exprimer. Le rassemblement que nous voulons s'exprime par la position des groupes politiques qui le constituent. Et s'il faut un minimum de commun, il doit être permis à ces groupes d'avoir des positions divergentes sur certains sujets sans que ce soit vécu comme un drame. Si nous travaillons ces conditions, l'alternative prendra corps, j'en suis convaincu. •

Alain Pagano secrétaire départemental PCF Maine et Loire

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 04:31

Les éléments divers (dont bien sûr le PCF) qui se reconnaissent dans le rassemblement pour un autre avenir et les chantiers d'espoir, peu importe le nom , ont décidé de conserver des contacts réguliers sur le territoire des cantons de Lattes et Pignan auxquels se rattache Palavas placé artificiellement dans le canton de Mauguio mais qui travaille de longue date avec Pérols et Lattes. Des réunions régulières ont lieu complémentaires et non opposées aux initiatives plus larges .

Sur un espace qui couvre la bordure sud et ouest du Montpelliérain il s'agit de fédérer les énergies, de réussir des initiatives , et de rendre irréversible dans la durée la démarche citoyenne qui a conduit déjà à des résultats remarquables aux Départementales.

Une fête est prévue, ambitieuse, dans le prolongement des "premier mai" du Mas Dieu et de Villeneuve avec un contenu festif et politique importants. Cela manque beaucoup dans le Montpelliérain. Inutile de dire que tous les acteurs du grand Montpelliérain y seront les bienvenus.

Nos lecteurs seront tenus régulièrement informés des activités proposées.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 14:11

Ada Colau qui peut devenir maire de Barcelone symbolise une nouvelle façon de faire de la politique. Elle n'avait jamais participé à une élection ! A partir de 2009 elle est à la tête d'une association qui défend les centaines de milliers d'espagnols victimes de l'éclatement de la bulle immobilière et de l'hypothèque qui permet de les déposséder de leur seul bien. Pas seulement en paroles. Son association négocie avec les banques, combat les criminels de la finance, règle des milliers de cas individuels.. et fait ce que la municipalité de Barcelone ne fait pas. Formidable bouffée d'espoir.

Deuxième étape, rassembler la multitude des victimes et les partis et organisations qui ne se reconnaissent pas dans le social libéralisme. Cela n'allait pas de soi. Et dépasser le catalanisme qui sous couvert de lutte contre Madrid, permettait à la droite barcelonaise de gouverner pour poser en priorité les problèmes sociaux.

La voie n'est pas royale pour la nouvelle coalition , forcément hétéroclite et qui devra passer des compromis pour gouverner car avec 25 % on n'a pas la majorité !. Mais elle a fait exploser le bipartisme sans contenu et propose un avenir là où il n'y en avait aucun.

Nous avons bien des leçons à tirer de ce qui se passe à Barcelone !

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 15:48

Les riches sont de plus en plus riches alors que le nombre de pauvres et de chômeur-­‐se-­‐s n’a jamais été aussi important ni augmenté aussi vite. Au lieu de partager les fruits de l’immense augmentation de la productivité, par l’augmentation des salaires et la réduction du temps de travail, les grandes entreprises sont exonérées de cotisations. Actuellement, pour 100€ de salaire, elles versent 34€ de dividendes contre l’équivalent 7€ dans les années 1980.

Sanofi annonce des milliards de bénéfice et des milliers de licenciements, et la Sécu, qui a remboursé les médicaments de Sanofi, des milliards de déficit, que, bien sûr, nous devrions payer.

Et partager mieux serait impossible ?

Gonflé! Non?

Le PS et celles et ceux qui dirigent l'État en son nom avouent leur préférence pour les affaires et la finance. Ils et elles prennent leurs consignes chez les chargé-­‐e-­‐s d'affaires des multinationales avec qui ils et elles ont les meilleures relations du monde.

Élu pour en finir avec la politique de Sarkozy, François Hollande, avec Manuel Valls, la continuent et ne font que l’aggraver.

Et une autre politique serait impossible ?

Gonflé! Non?

Les banques s’engraissent sur la dette publique et ne prêtent plus pour le développement de l’emploi. Les savoir-­‐faire des ouvrier-­‐e-­‐s, des artisan-­‐e-­‐s, des professionnel-­‐le-­‐s sont bradés. La recherche est vendue. Les bases industrielles du pays sont disloquées.

Dans l'entreprise, la dignité et la citoyenneté n'ont pas de place. La banque est au-­‐dessus des lois. Le budget de l’État répond aux exigences des banquier-­‐e-­‐s. L'impôt n'a plus rien de progressif. Celles et ceux qui ont peu sont les plus taxé-­‐e-­‐s. Les riches et les grandes sociétés sont de plus en plus exemptées et paient de moins en moins l’impôt.

Eton ne pourrait rien y faire ?

Gonflé! Non?

L’aspiration à la démocratie serait universelle... sauf chez nous! Il y aurait trop de communes, d’élu-­‐e-­‐s, de lieux de démocratie. L’institution la plus appréciée des citoyen-­‐ne-­‐s est la commune ? Ils et elles la détruisent pour mettre en place des métropoles éloignées des gens ! Notre département serait coupé en deux: le rural et la grande ville. Nous allons voter en 2015 pour des Conseils Généraux dont le gouvernement a décidé la disparition en 2021 ! Nous vous proposons de transformer ces élections cantonales en une vaste mobilisation unitaire. Faisons-­‐ en un référendum contre l’austérité.

Pour elles et eux, la concurrence libre et non faussée doit diriger le monde! Y compris les collectivités. Avec cette doctrine, seul-­‐e-­‐s les plus riches gagnent... et les plus nombreux-­‐ses perdent.

Et il ne faudrait rien changer ?

Les dirigeant-­‐e-­‐s du pays ignorent ce que mandat électoral et volonté du peuple veulent dire. Leurs choix ne prennent pas en compte les besoins des êtres humains ou de l’environnement, mais des capitaux.

Les médias, qui ne parlent que de crise, leurs appartiennent et privilégient le son de cloche libéral, alors que d’autres pays s’en libèrent comme en Amérique latine.

La guerre est décidée par un homme seul, bafouant l'autorité des Nations Unies.

La droite et l’extrême-­‐droite, en embuscade, portant la même politique libérale ne sont pas une solution, exacerbant les nationalismes, la domination masculine, l’homophobie, le racisme et la xénophobie.

Et il faudrait les voir revenir ?

Gonflé! Non?

Nous, animateurs-­‐trices des luttes sociales, militant-­‐e-­‐s syndicalistes, associatif-­‐ve-­‐s, écologistes, altermondialistes, féministes, politiques, citoyen-­‐ne-­‐s préoccupé-­‐e-­‐s par les questions du travail et de l’avenir de la planète, artistes et intellectuel-­‐le-­‐s, élu-­‐e-­‐s, avons décidé de relever la tête et que nous serons encore plus déterminé-­‐e-­‐s qu’elles et eux!

  • Il faut des mesures pour faire avancer la justice sociale: plus de partage des richesses, une augmentation des salaires, en commençant par les plus bas, et des minimas sociaux.
  • Il faut que les bénéfices de l’augmentation de la productivité du travail se transforment en création de millions d’emplois grâce à un nouvel abaissement du temps de travail et de l’âge de la retraite.
  • Il faut que la défense de l’environnement et la transition énergétique soient une urgence totale.
  • Il faut l’arrêt de la mise en concurrence économique entre les travailleur-­‐se-­‐s d’ici et des pays en développement.
  • Il faut que les jeunes soient aidé-­‐e-­‐s, et encouragé-­‐e-­‐s à construire un autre monde de solidarité, de justice et d’égalité, qu’importe le sexe, l’orientation sexuelle, la religion, l’origine.
  • Il faut un développement des services publics, et le traitement à égalité de tous les quartiers et villages.
  • Il faut la paix et l’amitié entre tous les peuples, et un accueil humain des migrant-­‐e-­‐ s.

Les moyens existent pour réaliser tout cela et c’est possible !

Dans le monde, de nouvelles ripostes de gauche s’organisent : Grèce, Espagne, Amérique Latine, ... etc.

Nous souhaitons faire des prochains mois un grand moment d’intervention populaire et citoyenne, nous participerons à toutes les mobilisations contre l’austérité.

Avec le soutien du Front de Gauche du montpelliérain et de toutes les autres composantes politiques opposées à l’austérité qui le souhaitent, nous voulons ouvrir la voie à un autre avenir, construire une alternative répondant à l’urgence sociale et écologique, façonnée par les besoins populaires : la culture, la démocratie, la paix, l’égalité et la solidarité.

Réunissons-­‐nous, groupons-­‐nous !

Formons des comités locaux de citoyen-­‐ne-­‐s, des assemblées citoyennes!

SIGNEZ L’APPEL! contact@pourunautreavenir.fr

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens