Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 09:08

Saurel est République en Marche sans l'être tout en l'étant. A son sujet la clarté des propos des nouveaux référents laisse à désirer. Lui en tout cas a choisi son option et il est incontournable même s'il marche sur quelques pieds référents.

  Au dernier conseil municipal sa majorité s'est "renforcée" (en nombre ).  Mustafa Madjoul  élu  vert pâle  sur la liste socialiste de Moure  et Perla Danan (conseillère  avec Madame Mandroux  donc en principe PS, puis élue avec la  droite  aux dernières municipales ) apportent la preuve de leur ouverture d'esprit en rejoignant République en Marche. Avec des gens à la conviction aussi forte un soutien indéfectible est assuré.

    En tout cas il est un camp qu'ils ont soigneusement évité. Celui de l'humain d'abord. Le parti unique du fric d'abord prend forme.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 07:28

Yolaine Vignaud, proviseur adjointe au LEP Vinci , anime avec beaucoup de discrétion le comité local des marcheurs macroniens  palavasiens .  Jupiter l'a nommée "référente départementale", terme dont le contenu nous échappe mais qui laisse supposer de grandes responsabilités.

  Elle est une pédagogue passionnée qui s'intéresse aux pauvres surdoués (par euphémisme enfants précoces)  martyrisés par l'école. Il est probable qu'ils pullulent au LEP Vinci, ce qui lui donne une solide base d'études. A moins qu'elle ne se prépare à une promotion dans un lycée prestigieux.

 En tout cas nous avons une adresse pour nos  doléances, et nous saurons lui rappeler pour ses travaux  futurs  qu'il existe des élèves ordinaires maltraités par la rigueur  que son mentor empêche d'étudier par sa politique

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans social politique communes
commenter cet article
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 08:24

La ville de Frontignan constate sur son propre territoire le deux poids, deux mesures dont sont victimes les habitants des Aresquiers. Il est des endroits où l'on protège  et d'autres où on cherche à expulser.  Mais il est vrai que les  conclusions de la municipalité nous laissent perplexes. " En dernier recours   et au seul cas où  le maintien sur site  serait légalement rendu impossible, la ville trouve légitime et soutiendra la demande d'indemnisation  des habitants à une juste valeur.". Cela rappelle les luttes syndicales sur l'indemnité de licenciement qui actent la fermeture  et les faux  appuis qui font tant de mal à la gauche.

 Pour nous , aux Aresquiers et à Palavas, tous les citoyens sont égaux en droit. Pourquoi protéger les uns et pas les autres ?   Qu'est-ce qu'un juste prix ?   Pourquoi un Néerlandais peut-il vivre 70 mètres sous le niveau de la mer et pas un Français 3 mètres au dessus ? 

Le seul aspect un peu positif c'est que la tentation de régler le problème pour quatre sous  en serait gênée. Mais ce n'est ni à la justice, ni aux élus que les habitants doivent confier leur sort mais à leur lutte et à la recherche de convergences.

 

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Communes inondations
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 06:45

René Revol évincé par Saurel dresse un bilan  de son action jusqu'à 2017. Le prix du m3 est passé de 1,15 euros  à 0,75 euros .  40 centimes de baisse  par rapport à 1,15 euros cela devrait faire 33%. La baisse annoncée est de 10 %, invraisemblable arithmétique?

Il n'y a pas de mystère. Ce n'est plus la Métropole qui investit mais la Régie c'est à dire les consommateurs. Au temps détestable  de la délégation de service public la SAUR payait le fonctionnement et la Métropole 100 % de l'investissement (travaux, tuyaux etc). Désormais la Métropole  versera une subvention qui a pour vocation de diminuer et la régie se débrouillera. Comment ? en augmentant le prix du m3 forcément.  On comprend que les libéraux comme Saurel ne soient pas contre. Il y a baisse des dépenses de la collectivité payées par l'impôt.

    En plus l'assainissement est séparé de la régie et restera en délégation de service public, alors que fourniture de l'eau et assainissement  sont toujours liés.

Nous vivons une époque étrange : une Régie Municipale de l'Eau se révèle une privatisation du public plutôt  qu'une  "déprivatisation". C'est l'art des "réformes" qui sont autant de retours en arrière. Et ceux qui s'y prêtent commettent une grave erreur.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 08:00

Maera collecte officiellement les eaux usées de 470 000 équivalents-habitants. Compter les habitants  seulement est en effet  une erreur : les hôpitaux , les zones touristiques  l'été, les zones d'activité   génèrent des eaux usées en dehors des habitations. Calcul savant qui a plutôt tendance à minorer.   Mais après OZ et autres il faudra réviser à 660 000 équivalents habitants  en 2023 ce qui n'est pas si loin.

Maera  est une forteresse qui ne se visite pas facilement. A l'occasion de l'agrandissement l'omerta  se fissure un peu. Les déversements de sauvetage dans le Lez et les odeurs sont évoqués.  Mais il est un domaine où l'omerta reste totale : les  déversements en mer au bout du tuyau de 7 km immergés  Les Palavasiens qui plongeaient dans le secteur ont fui, les déversements n'étant pas toujours conformes à l'épuration annoncée. L'ASPRI réclame en vain un contrôle continu au débouché, avec publication des résultats. L'amélioration de la station est donc une bonne nouvelle.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 06:35
Bonjour,

Je vous rappelle  la réunion publique concernant le Projet d'extension de la station d'épuration MAERA

 

 . Ce ne sera plus une concertation mais un one man show de Saurel qui ne connait rien au sujet de Maera et qui passera la parole à la DEA.
 
Lieu : Salle des mariages à LATTES
Date : 6 Juillet 2017 à 18H30.
 
Bien amicalement
 
JC

 
Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 17:19

Comme convenu voici l'heure du Conseil Municipal de Frontignan qui va traiter la question des Cabaniers des Aresquiers

LE MARDI 12 JUILLET A 18H30 SALLE VOLTAIRE qui est située dans le parc Victor HUGO.

Soyons nombreux pour les soutenir et faire pression sur le Conseil Municipal de Frontignan. Ces personnes ne doivent pas être expulsées.

Si vous avez besoin d'être "transporté" organisons du co-voiturage.

Nous vous rappelons l'adresse de la pétition en ligne : https://www.change.org/p/jamais-inond%C3%A9s-premiers-expuls%C3%A9s (à signer sans retenue!!!),

ainsi que l'adresse du blog de l'Association des Riverains du Canal des Aresquiers :  http://arca.over-blog.com/2017/06/en-lutte-pour-sauver-leur-maison-de-la-demolition.html

Bonne journée à toutes et tous.

Amicalement.

La coordination de l'Assemblée Citoyenne.

 
Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes social
commenter cet article
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 05:32

A ma grande surprise, je viens d’apprendre que la réunion publique prévue le Jeudi 6 JUIN 2017 sur le projet d’extension de station d’épuration MAERA à Lattes serait annulée (cette annulation proviendrait d’une information de  René REVOL).

 A Montpellier Métropole,  Philippe Saurel, met en place un groupe « Presque En Marche » avec des pratiques autoritaires et clientélistes que l’on croyait révolues (plus fort que l’époque FRECHE!..). Aurions-nous un « Jupiter » local ?. Un signe inquiétant de cette capitalisation à venir de LREM. Quelles seront les conséquences à venir ?

 

https://blogs.mediapart.fr/clapas/blog/030717/montpellier-le-diktat-est-en-marche

 

 Voir aussi :

 Pascal Heymes, d'orientation politique "centriste", ancien bras droit de René Revol au début de son premier mandat de maire de Grabels, devenu son adversaire, ne ménage pas R. Revol sur son blog.

Il souligne les zigzags et incohérences politiques de Saurel et de Revol.

 

http://grabelsenquestions.blogs.midilibre.com/archive/2017/07/02/l-eviction-de-rene-revol-de-sa-vice-presidence-a-la-metropol-870621.html

(Ces commentaires appartiennent à son auteur).

 Bien amicalement

 

J C

 
Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 17:13
Une réunion à ne pas manquer,

Une réunion à ne pas manquer,

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 09:12

On nous communique :

"Suite à l’annulation de la rencontre par le  Préfet de l’Hérault (à J-1) du Mardi 23 Mai 2017, nous avons organisé une Conférence de presse afin de dénoncer les problématiques de la gestion des déchets de Montpellier Métropole, des dysfonctionnements et des résultats alarmants de l’usine AMETYST (qui sont également dénoncés dans le rapport de la cour des comptes du 8 février 2017), du Centre de Stockage des Déchets Ultimes de Castries et de l’Incinérateur de Lunel Viel.

Cette usine de Tri Mécano-Biologique (TMB),  ne permet pas de fonctionner sans  avoir en complément, une décharge et/ou ou un incinérateur, car elle doit pouvoir orienter tous ses déchets qui ne sont pas traités.

Pour 100 000 tonnes de traité par AMETYST, le TMB permet un abattement de 15%, c’est-à-dire que 85% des déchets (soit 85000 tonnes) restants sont orientés essentiellement vers le centre de stockage de déchets ultimes de Castries ou vers l’incinérateur de Lunel-Viel.

Le constat :

Les élus majoritaires de Montpellier/District/Agglomération/Métropole  sont des vendeurs de promesses non tenues.

C’est la grande illusion environnementale de la Gestion des Déchets.

C’est le coût d’une gestion très onéreuse  et une collecte  avec un service en mode dégradé.

Avec :

52 ans d’une gestion catastrophique, polluante et désespérante.

43 ans d’une décharge du Thôt, une insulte à la nature par ses pollutions et une gestion irresponsable.

18 ans d'Incinérateur de Lunel Viel = Fumées toxiques particules fines et dioxines, des poisons pour notre santé.

35  ans de démocratie citoyenne bafouée.

9 ans d’une usine de Méthanisation "Amétyst" très onéreuse,  polluante, imposée par l’Agglomération avec un résultat d’exploitation non conforme aux objectifs annoncés.



CES ELUS DOIVENT ETRE LES COMPTABLES DE LEURS GESTIONS

Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire et urgent de développer une gestion « ZERO GASPILLAGE et tendre vers ZERO DECHET ». Réduire de 40% la quantité de nos déchets sur 3 ans est possible est réalisable.  Il est donc nécessaire d’accentuer la prévention des déchets, Impliquer le citoyen dans le geste de tri à partir de la Redevance Incitative qui tient compte de la production de déchets réellement produite dans chaque foyer et  valoriser les biodéchets indépendamment des procédés du tri mécano-biologique.
 
 

 Merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à faire connaitre cette conférence pour sa réussite.

 

 Jacky Chanton

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans communes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens