Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 17:06

La manifestation a été si puissante que la tentative de provocation du début (qui devait comprendre beaucoup de policiers camouflés)  a tourné court  et est passée inaperçue..

 Mélenchon a été à la hauteur de son talent de tribun. Les Ordonnances sont toujours là  mais un pas de plus vient d'être franchi dans la compréhension  qu'elles ne sont pas qu'une affaire syndicale. Reste à rendre possible le rassemblement qui nous fera passer de la grande manif à la déferlante . C'est ce que ce succès annonce, si nous sommes tous à la hauteur des besoins.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 08:29

Toutes les confédérations étaient présentes ou représentées  jeudi dans le cortège parisien. Des débrayages et des assemblées générales ont eu lieu  dans des milliers d'entreprises, Les routiers s'associent au mouvement et feront grève dès lundi. les retraités manifesteront le 28, les services publics le 10 octobre, les fédérations de l'industrie le 13 octobre. les étudiants encore relativement peu mobilisés tiennent des assemblées générales  où le mécontentement s'exprime et monte, le lien avec la baisse des APL  ou les 11 milliard volés aux communes commence à se faire.

   Pour Macron ce n'est pas la rue qui commande. Pour un "réformateur" il sent la naphtaline! Il n'est pas le premier à tenir ce discours, qui est celui de tous les dirigeants  dont la politique est rejetée.  Elu par un Français sur quatre il est moins légitime  que cette expression d'un refus. massif.

 Une autre leçon s'en dégage.  Comme le dit Patrick Apel-Muller dans l'Huma  du 22 septembre il est temps pour nous de choisir l'addition plutôt que la division ou l'absorption.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement social
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 06:30

Belle manifestation montpelliéraine. Un temps superbe, peu de vent, beaucoup de monde, avec départ et arrivée au Peyrou et passage par Gare, Comédie, Préfecture.  Quelques centaines de syndiqués FSU, avec beaucoup de drapeaux dont les nouveaux du SNESup,  un peu coincés entre les forts bataillons CGT et un nombre inhabituel de Sud Solidaires. Quelques drapeaux FO, CGC et UNEF : peu de jeunes étudiants en réalité et une représentation symbolique. Quelques drapeaux d’organisations politiques: PCF, NPA, Ensemble et une petite centaine de militants France Insoumise appelant bruyamment à la manif parisienne de samedi.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 05:01

Pas de langue de bois, une grande clarté dans les réponses   à Marine Desseigne (La Marseillaise du 20 septembre), le ton est nouveau.

 Examinons  les réponses  sur le fond.

   Le PS a perdu 7 députés aux dernières législatives ?  "Nous avons des difficultés, lorsque nous sommes  aux responsabilités, à expliquer l'action entreprise et à la mettre en perspective  avec le projet politique pour lequel les électeurs ont voté."  . "Emmanuel Macron a su incarner uin état d'esprit positif, l'ambition et même l'espoir, alors qu'on tenait  un discours de raison et de responsabilité". En somme un manque de pédagogie  pour expliquer aux Français de gauche que détruire le droit du travail par la loi El Khomri était la politique pour laquelle ils avaient voté. Cerise sur le gâteau, on s'y est pris comme des manches, Macron a été plus malin que nous. Nous y voyons en ce qui nous concerne la sempiternelle confirmation que pour lui  rien n'est possible d'autre en 2017.

  Un grand absent ; le PCF. Alors que l'"union" avec lui restait il n'y a pas si longtemps un des piliers de l'union de la gauche, il a suffi  (dans l'Hérault  car il semble  que Bourgi   ne soit  pas trop  informé sur ce qui s'est passé en Seine Maritime par exemple) que le PCF obtienne de faibles scores  , pour qu'il soit rayé de la carte. Bourgi n'est ni le premier ni le dernier à pronostiquer notre mort. Depuis 1990 le rédacteur du blog a tellement souvent été diagnostiqué par des experts  en soins palliatifs qu'il s'étonne d'être toujours vivant.  En tout cas , si certains parmi les communistes  s'imaginaient que le PS était un allié sûr ils se trompaient, c'est Bourgi qui le dit.

  France Insoumise "incarne la gauche la plus radicale"  "sa représentation à l'Assemblée nationale n'est pas conforme à ce qu'elle aurait pu espérer". C'est donc avec elle qu'il faut construire la gauche.

   Comment Bourgi  explique -t-il ce résultat non conforme pour FI ?  "Il n'y a pas eu de dynamique à gauche qui aurait pu  être insufflée par les résultats de l'élection présidentielle".

Le lecteur nous permettra de résumer à notre façon ces propos : : de toute éternité l'union au deuxième tour des présidentielles doit se faire autour du candidat du PS. FI doit remplacer le PCF dans cette noble tâche. Et nous devons être plus pédagogues pour expliquer que rien d'autre n'est possible.. Le langage est nouveau , le fond immuable.  Ce n'est pas sur Bourgi qu'il faut compter pour construire le rassemblement nécessaire.

  Henri Ausseil

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans PCF rassemblement politique
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 11:13

Dans l'indifférence, une élection cruciale a lieu dans quelques jours   : les sénatoriales . Eric Bocquet frère d'Alain fait campagne dans le Nord. Avec de bonnes surprises. Co-auteur d'un livre salutaire sur la fraude fiscale (sans domicile fisc) il découvre des maires de toute couleur politique qui n'en peuvent plus  des ponctions   de l'état dans le financement des communes. Et qui sont les premiers à lui parler du livre car ils ont fait le lien avec leurs difficultés.

Pourquoi cruciale alors que le rôle du Sénat  est modeste dans la confection des lois ? Cette élection a été conçue dès la Troisième République comme un rempart contre la gauche, destinées aux élus très stables majoritairement  dans leurs idées conservatrices  dites modérées. Aucun bouleversement à attendre de ce côté là , contrairement aux législatives.

 Le score de la liste  "PCF élargie" que dirige  Bocquet   risque de nous surprendre. Les certitudes passées n'ont plus lieu d'être, les élus locaux  vont réagir de façon inédite à une situation inédite. Le rendez-vous est pris.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans PCF rassemblement politique
commenter cet article
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 08:08
La grande scène
La grande scène

La grande scène

La presse bien pensante a retenu quelques paroles visant Mélenchon. Les 550 000 participants, au contraire, y ont vu un fantastique outil de rassemblement

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actu rassemblement presse
commenter cet article
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 05:50

"Plus d'un Français sur deux (53%) estiment que la politique économique de l'exécutif bénéficie "aux plus aisés", selon un sondage réalisé par Viavoice et publié lundi par Libération. 

A la question de savoir qui "la politique économique du président de la République et du gouvernement vise à aider en priorité", 53% des sondés ont répondu, "les catégories les plus aisées", 12%, "les classes moyennes", 11% "les catégories populaires".

43% estiment que la politique économique du gouvernement est actuellement de "droite", 31% la juge "équilibrée entre droite et gauche" et 6% "de gauche".

Concernant la réforme du Code du travail, 68% des personnes interrogées estiment que "la réforme favorisera les licenciements" et 65% pensent qu'elle "affaiblira le rôle des syndicats". Pour 60% d'entre elles, la réforme va "accroître la précarité des salariés".

Les sondés, à 55%, jugent aujourd'hui le droit du travail "pas assez protecteur". "Un pourcentage en progression de sept points en deux ans", relève Libération."

De quoi méditer sur la différence avec les résultats électoraux de la gauche. Une large majorité des Français a parfaitement compris. Allons nous le comprendre nous mêmes  et abandonner  la  stratégie  du rétrécissement  ? La totalité du sondage disponible sur internet est tout aussi  intéressante , et nous vous engageons à la consulter , car elle révèle des obstacles  persistants dans les têtes,  qu'il faudra surmonter. Rien n'est simple.

 

 

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans politique rassemblement
commenter cet article
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 07:21

 

Bonjour (à ceux qui liront...)
Lors de notre dernière réunion, j'ai fait part de mon désarroi suite surtout aux élections législatives : l'impression d'avoir été floué, en partie du fait de la FI.. Lors de cette réunion (où nous n'étions que 20, ce qui me confirme un certain malaise chez pas mal d'autres !), il a été dit aussi que les élections, ça fout le B..., mais que nous allions avoir une période de 3 ans ou plus sans élections, pour pouvoir se remettre au boulot sérieusement.

Là-dessus, je suis bien d'accord. Mais en fait, ce qui me gêne en même temps, c'est : que faire ?

Notre groupe s'est constitué depuis déjà un bout de temps sur une zone correspondant au système électoral du moment : canton, circonscription législative...

Ce périmètre a évolué au fil du temps et des réformes. Il est peut-être encore pertinent au moment des élections législatives (mais avec quelles difficultés, comme nous l'avons vu cette année !). Est-il encore valable en dehors ? Nous nous adaptons à un périmètre complètement artificiel, et il me semble que nous dépensons beaucoup d'énergie (surtout les animateurs, pas tellement moi) ne serait-ce que pour continuer à exister.
Pour moi, cette structure floue a pour avenir de disparaître. Mais pas n'importe comment.

 

Où sont les enjeux de pouvoir actuellement ?
Au plus haut niveau, celui de l'Etat, et localement là où il est le plus fort et le plus influent sur notre vie quotidienne : la Métropole.
Sur les luttes nationales, nous sommes tous plus ou moins impliqués dans des organisations ou des luttes qui se rejoignent globalement.
Du côté de la Métropole, il me semble que c'est là qu'il faut s'orienter : notre équipe devrait oeuvrer au développement d'un vrai "front anti-Saurel", pour ensuite se fondre dedans, aux côtés de tous ceux qui ne supportent pas la politique macronienne au niveau local.
Voilà où m'ont mené mes réflexions de ces derniers jours. Je souhaite créer un débat à partir de ça, et peut-être que ça débouche concrètement (de toute façon, je ne suis pas au courant de tout ce qui se passe au niveau de la Métropole : s'il existe déjà quelque chose, tant mieux, et alors, prenons contact et faisons que ça vive !).

Bien amicalement à tous,

 

Pascal Ricard (de Lavérune, membre d'Ensemble et de Front Commun)

 

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement communes
commenter cet article
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 09:41

La fête de l'humanité est l'occasion chaque année de commander à l'IFOP une série de sondages . Reste à les interpréter.

   La première question situe les français dans l'échiquier politique. Sans grande surprise nous constatons que la gauche antilibérale  recueille 27 %   et le libéralisme (le centre gauche regroupant au fond les macroniens et autres libéraux de gauche, nous l'ajoutons au centre droit et à la droite) 61 %   alors que l'extrême droite (les révoltés  qui ne comprennent pas que le FN est une arnaque) 12 %.

    Cela paraît rédhibitoire pour obtenir une majorité antilibérale dans des élections.

   Si nous sérions les questions, ceux qui coupent la société entre "droite" et "gauche" ont de quoi être surpris , même si ce qui reste d' hégémonie du capitalisme dans les têtes  les empêche d'en tirer les leçons.

      89 % des Français  sont hostiles à l'accaparement des richesses par une minorité.

      71 %  ont compris que l'école profite surtout aux riches

      Si 66 %  restent prisonniers du dogme de la nécessité  de réduire la dette, ils sont 18 % de moins à le  penser que lors du précédent sondage. Le lecteur se reportera à l'Huma du 15 septembre pour la totalité  des réponses,

  Ce qui ressort des exemples cités et n'est pas invalidé par l'ensemble  est extraordinaire. Alors que la gauche antilibérale a perdu 5% par rapport à 2015 (27% au lieu de 32%)  les idées de cette gauche progressent dans le pays et sont parfois ultra majoritaires! 

  Pour que 89 % trouvent inadmissible que les riches soient de plus en plus riches il faut bien que parmi ceux qui votent à droite ou au centre l'énorme majorité fasse coexister cette idée  de gauche avec un vote pour les partis qui trouvent normal que les riches soient de plus en plus riches.

  C'est cette équation que nous devrons résoudre, sans en rabattre sur les exigences , et ce ne sera pas facile, en partie en raison des retards d'analyse  dans notre propre camp, Au travail !

   Henri Ausseil

 

 

   

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 07:11

Mardi 3 octobre - 19 heures

Salle Guillaume de Nogaret

(Espace Pitot, Place du Professeur Mirouze, Montpellier)

Conférence publique

La révolte dans le Rif

Origines historiques et réalités d'aujourd'hui

 

Maati Monjib Professeur d’histoire à l’université. Ancien exilé politique au Sénégal. Président de l'Association Freedom Now-comité pour la protection de la liberté de presse et d’expression.

Rosa Moussaoui Grand reporter à l'Humanité. Elle couvre l'actualité du continent Africain, en particulier du Maghreb et a consacré de nombreux articles à l'histoire coloniale et aux problématiques post-coloniales.

 

Conférence organisée par :

 

L'Association des Travailleurs Maghrébins de France 34 (ATMF34),  

Le Comité de Soutien au Mouvement populaire du Rif-Montpellier (CSMRM)

et l'association Rencontres Marx

 

 

Le mouvement de contestation dans le Rif (Hirak) est un élan de révolte populaire, citoyen et pacifique, entamé le 28 Octobre 2016, suite au décès de Mohsine Fikri, jeune poissonnier broyé dans une benne à ordures. Ce mouvement de protestation traduit les frustrations, les aspirations et les attentes de la composante rifaine du Maroc. Le Hirak exprime aussi les frustrations de l'ensemble du peuple marocain et notamment de la jeunesse suite au sabotage par l'élite au pouvoir du projet social et politique né avec le Mouvement du 20 Février.

Le Hirak est aussi la conséquence du conflit séculaire entre le Makhzen ou pouvoir central et le Rif depuis l’ère d'Abdelkrim.

De fait, le pouvoir central Marocain avait soutenu la guerre criminelle coloniale contre les Rifains en 1921-1926. Les armées ont utilisé les armes chimiques ainsi que l’aviation de guerre pour la première fois hors d’Europe. Répressions, massacres, tortures, discriminations n’ont jamais cessé (1958-1959, 1984).

Le mouvement de contestation du Rif persiste. Il canalise et incarne le combat de tous les persécutés du Maroc pour la liberté, la dignité et la justice sociale.

 
Repost 0
Published by PCF Littoral - dans international rassemblement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens