Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 06:38

La toute puissance des propriétaires des médias sur leur personnel se manifeste. "L'information" (lisez la communication concoctée par le CAC 40) passe mal. Alors à Canal + on change pour remettre les mêmes (au grand journal c'est Valls qui invite la domestique censée l'interroger). Claire Chazal, vaillant défenseur de l'ordre établi est remerciée après moultes années de loyaux services Le bouc émissaire sert beaucoup ces temps ci. Il n'empêchera jamais le réel de pointer le bout de son nez : l'hégémonie se fissure, le professionnalisme des chiens de garde présents ou futurs n'y pourra rien. Le plus habile commerçant ne pourra vendre éternellement une marchandise avariée. En ce qui concerne les domestiques qui pourraient être tentés de croire qu'ils sont les maîtres, les choses sont remises à leur place.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 07:22

Quelle que soit la personnalité de Kerviel, qui ne nous inspire aucune sympathie, son affaire dépasse largement sa personne, comme l'affaire Dreyfus dépassait le médiocre Dreyfus.

La collaboration d'une police de qualité et d'une justice qui fait son travail ont mis en évidence ce que nous pressentions : Kerviel a été condamné non pour ce qu'il a fait mais parce qu'il a fait perdre de l'argent. Ses pratiques étaient connues de ses supérieurs , pour la bonne raison que la titrisation et la spéculation sont des pratiques "normales" des banques du capitalisme rentier. Avant et après lui (espérons le moins longtemps possible) des traders sans scrupules au service du dieu dollar jouent avec la vie des hommes jetés comme des objets, avec le prix des matières premières, avec le carbone de l'air, ou la dette soigneusement entretenue des Etats. Et ils rapportent, comme les chiens de chasse qu'ils sont, beaucoup de gibier au maître.

Comme pour Dreyfus, le dossier qui a permis de condamner Kerviel souffrait de nombreuses anomalies. Un mot poli pour dire des pressions des exécutifs successifs pour fausser l'affaire. Comme pour Dreyfus, le pouvoir en place ( Valls épouse sans surprise la cause des spéculateurs) rejette la possibilité d'une révision du procès. La justice de classe à l'état pur.

Espérons une différence avec Dreyfus. Pour ce dernier le vrai coupable n'a jamais été cherché, chose extraordinaire. Ici la Société Générale est nommée. Et c'est un système qui est mis en accusation. Et ce sera la politique et non la justice qui mettra fin à ce scandale, si le rassemblement que nous souhaitons devient assez puissant.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 06:32

Un sondage est une chose sérieuse. Si vous êtes sondé pour savoir si vous préférez fluocaril ou signal la question est pertinente : votre réponse est sur le court terme et les fabricants ont tout intérêt à la connaître. Supposez que la question soit : dans deux ans préférerez vous fluocaril ou signal , votre réponse aura-telle la même valeur ?

On reconnaît donc un sondage bidon à plusieurs critères :

1- il pose une question qui n'a pas lieu d’être dans l'immédiat : que penserez vous dans deux ans ?

2- il enferme le sondé dans un choix préétabli : 3 candidats et pas quatre par exemple.

3- il oublie de poser d'autres questions intéressantes , par exemple vous abstiendrez vous ?

le sondage bidon est donc non un sondage mais un endoctrinement masqué destiné à sauver l'alternance sans contenu en utilisant le FN comme faire valoir par ce que l'on appelle une prévision - prédiction auto réalisatrice.

Nous apprenons ainsi que les Français préfèrent Valls à Hollande comme candidat socialiste. La question est posée à tous alors qu'ils placent par ailleurs le socialiste troisième. Il sont plus de 60 % à préférer Valls paraît il. Reprenons notre comparaison sur les dentifrices. Supposons que la question soit : vous préférez tel dentifrice mais avons nous eu raison de vous proposer l'autre ? La santé mentale du sondeur serait fortement suspectée.

Si cela fonctionne c'est parce que l'hégémonie culturelle du dominant reste forte. Mais rien n'est éternel. Nous proposons au sondeur une autre question: avec un candidat ou une candidate du rassemblement de la vraie gauche quatrième à 20 % , la situation serait-elle la même qu'avec ce candidat ou cette candidate à 8 % ?

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 09:01

Strasbourg, fief de la droite ou du PS alternativement , donne un bel exemple de la manière dont il faut envisager l’incinération des ordures ménagères avec toutes ses implications. Et cela vaut aussi pour Montpellier.

En 2010 la Communauté Urbaine confie à la société SENERVAL la gestion de l’incinérateur. On est en plein dans le dogme de la privatisation, auquel adhère l’immense majorité des Strasbourgeois.

Atef Labben et Sacha Trisic conducteurs de fours , en première ligne pour avaler tous les effluves dangereux, constatent que les indicateurs de pollution , évidents, sont ignorés. Ils fondent (difficilement) un syndicat CGT et la lutte devient collective. En cours de route ils en découvrent de belles : l’organisme « indépendant » (l’ASPA) censé contrôler la pollution en Alsace ne contrôlait pas l’incinérateur , la DIREN était aux abonnés absents, la Communauté urbaine aussi. Le système d’auto-surveillance était un écran de fumée, sans mauvais jeu de mots.

La longue lutte s’est terminée par la victoire de la CGT : les poumons des salariés et des Strasbourgeois sont désormais mieux protégés, les profits de SENERVAL un peu écornés. Nous en tirons de notre part trois leçons :

- L’incinération des ordures est une chose trop sérieuse pour la confier au privé.

- Le contrôle est une chose trop sérieuse pour la confier aux gestionnaires quels qu’ils soient .

- Les habitants de Strasbourg ont été mieux défendus par la GGT que par leurs élus de droite ou du PS auxquels ils font trop aveuglément confiance.

Une belle leçon de choses à méditer pour tous ceux qui s’interrogent sur l’avenir.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 07:54

Le PDG de GE s'est lâché : l'opération d'achat d'Alstom se traduira dès la première année par une forte amélioration du bénéfice par action. Cet indécent communiqué de victoire qui fait suite à la capitulation en rase campagne de Normal 1er montre quelle considération on a pour les valets qu'on n'hésite pas à ridiculiser. Bouygues grand défenseur de l'impitoyable loi des marchés en a profité pour vendre au dessus du prix de marché.

Le tout pour brader l'appareil productif français. De quoi donner la nausée.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 07:35

Les cadeaux au patronat et les effets médiatiques donnent leur résultat sans pitié pour 2013 dans le secteur industriel :

- 61 900 emplois en moins.

- 4736 entreprises ont disparu.

- l'investissement est à - 7 % (après + 9 % en 2012 ce qui n'était déjà pas fameux).

Remarquable bilan, et il paraît que la seule chose à faire est de continuer dans cette voie si prometteuse. Au fond les adeptes de la lutte "contre le productivisme" (c'est ce que rabâchent les verts) ont de quoi se réjouir, mais pas les Français ! Là aussi les choses devront être clarifiées.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 07:46

L'Huma du 18 mars publie une étude sur le profit tiré par 16 multinationales des crédits d'impôt recherche et compétivité. Aux 28 milliards de bénéfices il faut donc ajouter 1,72 milliards de cadeaux fiscaux. Reportez vous à l'étude très argumentée.

Dans le cadre de de modeste blog nous nous limiterons à SANOFI qui vient de supprimer 200 emplois de chercheurs à Montpellier .

6687 millions de résultat net 2013

3638 millions distribués aux actionnaires (dividendes)

130 millions de cadeaux fiscaux au titre de la compétivité -emploi si mal nommée

20 millions de cadeaux fiscaux pour sa contribution à la recherche si éclatante.

Ainsi SANOFI a reçu une aide de l'Etat pour supprimer des emplois de chercheurs. Chaque salarié de SANOFI (ils seront heureux de l'apprendre) rapporte 32490 euros de bonus financier à la rente.

L'austérité pour les salariés, l'opulence pour les rentiers. Il est grand temps que ça change !

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 06:38

L'Huma du mercredi 12 mars contient une interview de Liem Hoang-Ngoc (PS) coauteur d'un rapport qui se veut critique sur les activités de la troïka, (commission européenne , BCE, FMI) dont les erreurs expliqueraient la situation actuelle.

Le rapport considère que les politiques d'austérité ont échoué. Après ce constat qui n'est pas difficile faire mais qui ne semble pas être celui de Hollande puisqu'il persiste dans cette voie, nous lisons avec beaucoup d'attention les propositions qui suivent. A plusieurs reprises la troïka est présentée comme divisée : en Grèce le FMI voulait une annulation partielle de la dette , la BCE et l'Europe s'y sont opposées. Dans le sauvetage du système bancaire irlandais le FMI et le gouvernement irlandais voulaient faire payer les riches (les grands détenteurs d'obligations bancaires et les fonds de pensions. La BCE a dit non. Donc le FMI vertueux a chaque fois été mis en minorité. On a du mal à souscrire à cette conclusion : le FMI a sévi en Argentine et ailleurs , exigeant partout des conditions (privatisations etc.) qui ont provoqué des désastres. Les états d'Amérique Latine, pour sortir du marasme ont clos leurs relations avec le FMI.

Revenons au rapport. L'autre coauteur, un autrichien, conclut que « les politiques menées étaient les bonnes ». Ce n’est pas très critique, avouons-le. Quant à notre révolutionnaire rose (dont le rapport est qualifié d’accablant par l’Huma avec beaucoup de générosité) elle se limite à dire : « d’autres politiques sont possibles, les désaccords dans la troïka le prouvent. » Donc notre esprit simple en conclut que si FMI et BCE se mettent enfin d’accord tout ira mieux. Nous sommes plus que sceptiques devant cette affirmation. La révolutionnaire rose ajoute : « le message que j’ai voulu faire passer est que les politiques d’austérité ont échoué. » Cette déclaration rejoint la cohorte des bonnes intentions du PS , par exemple les contreparties demandées au CAC 40 contre les cadeaux qui lui sont faits. Notre conclusion ne rejoindra donc pas pour une fois celle de l’Huma. Ce rapport nous paraît se situer dans le libéralisme ambiant et destiné plus à gagner les élections européennes qu’à rompre avec le libéralisme.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens