Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 08:11

Le 27 juin 2017 à la bourse du travail de Paris a eu lieu un évènement de première importance. Contre la loi travail, soit un objectif précis, en un lieu symbolique  (la maison des syndicats) Clémentine Autain, André Chassaigne, Eric Coquerel, François Ruffin, à l'initiative du SNJ-CGT et du journal Fakir  ont affirmé que la rue et les urnes doivent marcher ensemble.

Ce rassemblement  est seul en mesure de briser les étroitesses  , les calculs de boutique et les heurts d'égos , et de rendre espoir au peuple de gauche, et bien au delà. Les partis organisés (dans lesquels nous plaçons FI) , les rassemblements comme Ensemble, les syndicats de lutte, le mouvement citoyen, tout le monde a sa place contre la loi travail et, nous l'espérons, dans  tous les combats émancipateurs s'en prenant à la finance mondialisée et à la politique de rigueur.

  L'espoir renait , c'est une très bonne nouvelle

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:24

Fasciné par les monstres à voile qui s'élèvent au- dessus de l'eau j'ai suivi la coupe de l'America-Louis Vuitton sur Canal+.  L'industrie de luxe finance les joutes entre riches (avec de nombreux mercenaires)  qui se déroulaient  jadis aux champs de course. Vous vous demandez : où va-t-il en venir ?

Mais tout simplement à la remise de la coupe, cérémonie  de haute tenue. Deux businessman  tout ce qu'il y a  de plus businessman l'ont remise. C'est leur tenue qui est intéressante. Un ahurissant mélange de costume trois pièces et de bermuda aux couleurs vives  contrastait avec les tenues de jadis. La hardiesse vestimentaire prouve que les gros capitalistes ne sortent pas leurs habits de la naphtaline. Ils évoluent avec le temps. Y compris en modifiant leur gestion des affaires dans le sens de leurs intérêts.

   La Fontaine l'a dit il y a fort longtemps , ne jugeons pas les gens sur la mine. Les époux Pinçon en ont rajouté une couche : les ultra riches dans la vie courante  sont invisibles, ils sont en jeans.

   Tout ça pour aboutir à la cravate manquante à l'Assemblée Nationale. Les gestes  prémédités destinés à la com' , le SMIC revendiqué quand on a gagné un million avec son œuvre, nous attendons mieux que ça.  C'est sur le fond  que nous attendons nos élus. Qu'ils abandonnent leur cravate d'uniforme n'est  ni un mal ni un bien, c'est l'adaptation aux usages modernes et elle est souhaitable. Victor Hugo était riche : c'est son engagement qui a fait sa gloire et non l'abandon de sa richesse.

  C'est la pratique qui décidera , la capacité à animer des luttes contre le capital en s'en prenant à l'essentiel  : les dépenses de l'Etat qui doivent être augmentées, la protection sociale  à sauvegarder, la désindustrialisation à stopper.    C'est à ça seulement que nous serons jugés,   et non à une cravate manquante où à un changement de nom.

    Henri Ausseil

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actu
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 09:33

Il y a plus de vingt ans ans , lors d'un échange de mon établissement  avec un collège de la banlieue de Pise j'avais eu l'occasion de discuter avec des communistes italiens de Toscane.dont de nombreux élus.  Ils croyaient aux bienfaits de la rigueur et nous étions en total désaccord. C'est la preuve que la politique d'austérité est le vrai clivage , et non plus le classique droite-gauche dans lequel ils se complaisaient. Ils étaient avec raison très hostiles à Berlusconi  mais acceptaient une politique économique très proche. A vrai dire je les trouvais à l'époque plus à droite que le PS français  qui les a bien rattrapés depuis.

   Cette dérive porte des fruits de plus en plus amers : aux récentes municipales des bastions de la "gauche" sont tombés dont Gênes. Le choix des italiens  étant entre le pire et le pire , le résultat nous navre sans étonner. Quant à la vraie gauche, les combats de nains font rage. 

  Mais nous sommes mal placés pour leur donner des leçons.

      Henri Ausseil

  

 

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans international
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 10:09
Notre nouvelle députée européenne
Repost 0
Published by PCF Littoral
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 09:50

Le "parlement" du PS  (son conseil national)  a voté à 85 % pour être dans l'opposition.  Ce qui dans la pratique conduira à l'abstention lors du vote de confiance ,  qui n'est pas l'opposition.  Hamon nous a habitués à ces turpitudes qui consistent à choisir à la fois  une ligne de gôche et le respect des 3 % de déficit  budgétaire  , totalement contradictoires.  Il va falloir choisir et surtout comprendre que le PS seul ne représente pas la gauche mais son aile droite qui n'a pas vocation  à décider pour les autres.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans politique
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 09:19

Les jeunes macroniens et macroniennes sont des vieillards politiques puisqu'ils véhiculent des idées rétrogrades. Corbyn l'ancien  enflamme la jeunesse britannique  parce que les idées qu'il défend sont la jeunesse du monde. Il est invité au festival Rock de Glatonburry et fait un triomphe . C'est qu'il ne s' évade pas  dans les idées générales sur la planète . Il parle logement, pauvreté, santé, discriminations et fait des propositions.

Sa tête n'enfle pas avec cette popularité nouvelle. Il  connaît la difficulté à vaincre et s'efforce de  rassembler, y compris les blairistes en position non hégémonique.  Accéder au pouvoir ne lui fait pas peur, et l'alternative devient crédible. une belle leçon pour la gauche française.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans international
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 06:23

Depuis les années 90, Peugeot, Renault ou Airbus ne font plus du profit en fabriquant en France. Ils font construire à bas prix ailleurs et revendent aux prix français.  Cela procure un profit fantastique. La seule chose qui compte c'est que le rapport entre l'argent investi et le profit  dépasse 10 % pour les actionnaires.   A quoi le voit-on ?  Airbus engrange des milliards de commandes et ne crée plus d'emplois à Toulouse.

  Il y faut une condition : c'est l'absence d'inflation de l'euro. Si on a une rente de 10 % et une inflation à 5%  la rente réelle est à 5 %.

   La dette est l'outil pour obtenir ce résultat. Pendant les trente glorieuses l'inflation était à 10 % et le développement de la France a été fantastique. Ce n'est donc pas une loi de l'économie mais une invention de l'entourage de Reagan   en 1970 transmis par Thatcher et tous les autres plus tard, en France Giscard.

   Le mécanisme est ultra simple dans son principe. L'inflation existe lorsqu'un Etat dépense plus qu'il n'a de ressources.  Pour le juguler

  1. on lui interdit de battre monnaie, donc de faire marcher la planche à billets pour éponger le déficit.
  2. On l'oblige à emprunter aux banques privées à un taux fixé par les agences de notation et les banques empruntent à 0,5 % à la Banque Centrale Européenne qui ne peut  prêter directement aux Etats (Ce que font couramment les banques centrales de presque tous les pays du Monde hors Europe.)

Le lecteur objectera que s'il vit au -dessus de ses moyens il s'appauvrira.  C'est vrai pour la sphère privée, non pour la macro économie.   Prenons un exemple tiré de la mer : si je mets dans une bouteille de l'eau de mer à 4 °   et de l'eau de mer à 10°   elles se mélangeront sans problème. Dans l'océan deux masses d'eau dont la température est différente ne se mélangent pas. Le Gult Stream du golfe du Mexique atteint la Norvège. Selon l'échelle les réalités ne sont pas les mêmes.

    C'est que le déficit d'un état n'est pas une dépense mais un pari sur l'avenir : le citoyen qui a un pouvoir d'achat  achète et permet le développement. A contrario la déflation c'est la mort (sauf pour le rentier) et c'est ce que nous vivons.

Depuis 1990, pour celui qui contracte un prêt pour acquérir un logement, même 20 ans après la charge est aussi lourde. Et forcément les banques exigent de plus en plus de garanties. On vous le camoufle par une "baisse  des taux "soit disant favorables.  4% au bout de 25 ans resteront 4%.  Dans les années 50 avec un taux à 10 % et une inflation à 10 %,   au bout de dix ans (10%x10 = 100% d'inflation  en simplifiant, ce n'est pas tout à fait exact mathématiquement)  la dette devenait insignifiante. Et le bâtiment prospérait.

Quand  les Français comprendront  cette chose simple les Macron n'auront plus d'avenir.

 

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans économie
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 04:45

L'AFP communique :

"Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a dit samedi qu'il fallait prendre "immédiatement" des "décisions difficiles" pour respecter les 3% de déficit public, sans encore les détailler, dans un entretien publié samedi dans Le Figaro.

"Les comptes publics sont dégradés. Le précédent gouvernement n'a pas budgété des dépenses quasi certaines, comme la recapitalisation d'Areva (géant du nucléaire en difficulté, NDLR), et laissé filer la dépense depuis le début de l'année", a affirmé M. Le Maire au quotidien.

"Baissons-nous les bras? Ou prenons-nous immédiatement des décisions nécessaires pour tenir les engagements du chef de l'État ? L'intérêt national impose de prendre ces décisions difficiles pour repasser sous la barre des 3% de déficit public", dit le ministre, cinq semaines après sa prise de fonctions."   On devine sans peine que la culture , la santé, le service public et le social sont dans le viseur, non les interventions militaires  coloniales ou les cadeaux au CAC 40.

Tout est dit : la défense de l'Euro qui ne doit pas se dégrader pour sauvegarder la rente aux actionnaires commande tout. Les postures napoléoniennes ou gaulliennes s'effondrent : la France n'est pas indépendante et le pîre est à venir. Ces gens n'aiment pas la France mais le fric. Après toutes les occasions gâchées il est plus que temps que tout le monde à gauche le comprenne : le mécanisme de la dette est la machine infernale à broyer nos acquis.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans économie social
commenter cet article
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 17:05

  Danièle Obono  députée France Insoumise a signé en 2012 une pétition de soutien au groupe ZEP, attaqué pour son titre "Nique la France" . 
 Noël Mamère, Clémentine Autain, Eric Coquerel, Eva Joly ou encore Olivier Besancenot ont aussi signé la pétition, Défendre la liberté d'expression  n'est pas un délit. Et on ne leur a rien demandé.

  Mais voilà Danièle est noire de peau. Des gens  de télévision indignes  ont osé la sommer de dire "vive la France". Et des hommes politiques ont emboîté le pas. Honte à eux. Quand on a la peau noire on est suspect. Cela rejoint le contrôle au faciès.

  Quand on est raciste et stupide avec une telle candeur   , cela témoigne dans ces têtes d'un sacré recul de civilisation !

 
Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actu
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 14:03

Le besoin est impérieux : sans une claire compréhension du monde, militer devient compliqué. Car lorsque  ce monde évolue plus vite que la vision que nous en avons, les retards sont catastrophiques. . La référence à Marx est précieuse non pour un respect dogmatique du marxisme du XIXème qui a parfois montré ses limites mais comme marqueur d'une identité. Dans un environnement culturel qui la nie nous affirmons que la lutte des classes existe, que la vertigineuse accumulation capitaliste atteint des sommets, et que l'humanité exploitée doit se libérer de ses chaînes. Cela se fera par la confrontation et non l'affirmation, en respectant la variété des opinions parmi les gens qui recherchent comme nous cette émancipation.

  Une équipe est en place, les choses sérieuses commenceront en octobre. Ami lecteur, si vous participiez au remue méninges ?

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans culture politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens