Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 08:13

Les époux Pinçon le rappellent dans une interview à la Voix du Nord. Farouchement individualistes les riches (le petit millier de vrais) savent constituer un front de classe avec tous les accessoires qui vont avec : un Président et un gouvernement aux ordres, des chiens de garde efficaces, une législation sur mesure, le secret familial  jalousement respecté  (les potins c'est pour les artistes et dérivés, pas pour les vrais riches), l'invisibilité dans la rue.

 En prendre conscience est le premier acte de résistance !

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans social
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 07:53

. Voilà une matière efficace contre le feu, bon marché, qui a été largement utilisée dans le bâtiment et ailleurs

  Mais dans les poumons c'est autre chose. La législation a fini par l'interdire, du moins en France. Mais avec beaucoup de lenteur. Et notre justice qui a parfois des éclairs de lucidité  en a singulièrement manqué dans ce dossier. Le marathon des victimes finit comme le premier , par la mort. La leur d'abord mais aussi celle des dossiers. Les industriels vont être exonérés après  plus de vingt ans d'obstacles présentés par des avocats dont nous nous demandons comment ils peuvent se regarder dans une glace.La faute à  la fatalité. Peut être le réchauffement climatique, allez savoir.

De Rugy  et Hulot estampillés écologistes ont du pain sur la planche  pour harmoniser capitalisme et écologie.. Craignons que le collier qu'ils ont autour du cou les empêche d'être autre chose que des marionnettes.

Repost 0
Published by PCF Littoral
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 07:26

Créée par un riche Montpelliérain rue Saint Guilhem la librairie papèterie  a eu ses heures de gloire lors des trente glorieuses et après, accompagnant l'essor de l'université montpelliéraine.

L'heure n'est plus aux librairies indépendantes même puissantes . Le Grain des Mots boulevard Jeu de Paume résiste et vous devriez l'aider. Mais les entreprises adossées à de grands groupes financiers  prennent inexorablement des parts de marché comme on dit.  Le prix imposé freine mais n'empêche pas. Et les victimes sont les 62 salariés hautement qualifiés  qui restent sur le carreau.  L'enjeu est  la démocratie : un livre n'est pas une marchandise , du moins les livres exprimant une sensibilité et une pensée. La police des esprits commence ainsi ; le monopole de la vente sera suivi du choix monopolistique de ce qui vous sera proposé. Nous n'en sommes pas encore  là, mais c'est aussi un objectif de lutte.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans culture
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 06:00

La réunion nationale de notre appel s’est tenue à Gennevilliers toute la journée du samedi 24 juin. Malgré la fatigue d’une séquence électorale particulièrement longue, près de 80 personnes y ont participé. En outre, des dizaines d’autres ont exprimé leur volonté d’être tenu au courant de notre travail, et certains y ont même contribué en nous faisant part de leurs réflexions. Tout cela nous paraît manifester l’importance accordée par beaucoup des signataires de notre appel au fait que nous ne mettions pas la clef sous la porte, mais que, sous des formes adaptées à la nouvelle situation, nous poursuivions notre effort pour qu’un « Front commun » rassemble toutes les forces de transformation sociale, démocratique et écologique, constituent une force politique majoritaire et finisse par l’emporter.

Nous avons commencé par nous interroger sur le bilan de nos efforts. Ils ont paru à la plupart d’entre nous utiles. Cela a été évidemment le cas pour le soutien commun à la candidature de JL. Mélenchon, et cela a pesé, certes sans résultats probants, dans les discussions entre la France insoumise, le PCF et Ensemble ! pour les candidatures aux législatives. Mais au delà, nous avons contribué à faire entendre l’exigence du rassemblement et avons constitué un point de repère et l’espoir que ce combat puisse se poursuivre.

Cette volonté de continuer a d’ailleurs été l’une des constantes de la plupart des interventions entendues lors de cette journée. Mais il a paru évident à tou-te-s que cela ne pouvait se faire au nom de l’appel que nous avons lancé voici presque un an. Il avait un objectif précis : rassembler toutes les forces disponibles autour de la candidatures de JL. Mélenchon à la présidentielle et de candidatures communes aux législatives. Notre objectif doit être désormais d’une autre nature, qu’il nous appartient d’ailleurs de décider ensemble. Mais cela ne saurait engager que celles et ceux qui le décident.

Dans les faits, nous allons donc lancer un nouvel appel, et notre travail s’engagera avec celles et ceux qui voudront le signer. Un certain nombre d’intervenants ont donc donné leur avis sur le « nom » que devait prendre ce nouvel appel. Plusieurs considèrent que l’expression « Front commun » a acquis une certaine visibilité, au moins dans les milieux militants, et pensent qu’en changer brouillerait un peu les pistes. D’autres ont fait des propositions diverses : « Force commune », « Espace commun », Ambition commune »… Il faudra décider.

Un texte va être élaboré durant les semaines à venir. Il sera porté à votre connaissance aussitôt que possible afin d’être rendu public début septembre. Vous pouvez naturellement manifester dès maintenant votre intérêt pour cette nouvelle étape, et nous adresser des analyses et suggestions qui pourront contribuer à notre travail.

Sur le fond, de très nombreux intervenants ont insisté sur la nouveauté de la situation, caractérisée par le rejet du système politique existant et l’effondrement des forces qui en faisaient partie. Du côté des forces de transformation sociale, la France insoumise occupe désormais une place incontournable. Plusieurs participants ont insisté sur le fait qu’il vaudrait mieux agir au sein de cette force nouvelle et peser sur ce qu’elle décidera de devenir. D’autres ont considéré que sa forme, en l’état de ce que l’on sait, est trop verticale et centrée sur un homme, à l’opposé des nécessités d’horizontalité, de réel pouvoir citoyen, de pluralisme et de démocratie internes. D’autres encore ont souligné que personne ne savait pour le moment en quoi cette force, qui n’a eu jusqu’à présent qu’un rôle de soutien à un candidat à la présidentielle, puis de présentation de candidat-e-s aux législatives, allait vouloir se transformer, si elle engagerait ou non un processus constituant, etc. De même s’est-on interrogé sur la façon de pérenniser une dynamique électorale due en partie significative à l’effondrement du PS.

Au total, la question de savoir si « nous » (celles et ceux qui voudront continuer Front commun) devrions les uns ou les autres « entrer » dans la France insoumise a paru ne pas devoir constituer une difficulté réelle entre nous. Certains le feront, d’autres non. Le plus important paraît être, quels que soient nos choix respectifs, de créer un cadre collectif pour réfléchir et travailler ensemble à ce qui est notre but commun : que toutes les forces de transformation sociale, démocratique et écologique, convergent pour constituer ensemble une force politique rassemblant et respectant toutes les sensibilités.

Le plus important donc, pour ce qui « nous » concerne, doit être la nature de ce cadre collectif. L’idée qui a prévalu est de ne pas brûler les étapes. Il faut engager pour cela une discussion approfondie à laquelle devrait participer le plus grand nombre possible de signataires de notre appel, et très au delà. A partir du texte de questionnement que nous vous avons adressé en prévision de la réunion du 24 juin, nous nous proposons donc, comme indiqué précédemment, de lancer un appel très large à un travail commun dans ce sens. Il devrait être accompagné du plus grand nombre possible d’échanges par tous les moyens possibles.

C’est pourquoi a-t-il paru utile que, localement, se tiennent des réunions à l’initiative de signataires de ce nouvel appel, ou avec leur participation partout où ces idées peuvent être utilement exposées. Parallèlement, nous pourrions mettre en place une plateforme numérique participative donnant une visibilité nationale à notre démarche, et visant à étendre ces échanges sous d’autres formes : forums, expressions personnelles écrites ou vidéos, constitution d’un centre de ressources, etc.

Nous pourrions donc faire au fur et à mesure le point de nos efforts et éventuellement les réorienter en fonction de l’expérience, des résultats de notre nouvel appel et des réactions et discussions qu’il suscitera dans une situation que tout le monde a jugé très « mobile », pour ne pas dire instable de très nombreux points de vue.

Nous souhaitons que le plus grand nombre d’entre vous nous donne leur avis sur ces réflexions et propositions. Nous travaillerons de notre côté à vous tenir informés de l’ensemble cette cogitation collective.

Bien cordialement.

L'équipe d'animation de l'appel Front commun

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 04:52

Macron, héritier d'Obama sur ce point , alterne des déclarations satisfaisantes  et des actes qui vont en sens inverse. Sur l'Ukraine, il perpétue la méthode israèlienne de "négociations" avec la Palestine : on signe un accord qu'on ne respecte pas puis on exige de nouveaux reculs. Ce procédé a remporté d'incontestables "succès" dans le passé, en Yougoslavie ou dans les décombres de l'URSS et pas seulement en Palestine. Non que cette diplomatie soit intelligente puisqu'elle perpétue le conflit. Mais dans un monde unipolaire  personne n'était en mesure de s'y opposer.

 Les temps ont changé. Les erreurs grossières ont réussi un exploit : réconcilier l'Iran, la Turquie , le Qatar, l'Irak , Oman  , et éjecter les Occidentaux du règlement de la guerre  au Moyen Orient.  Trump réinvente avec le gaz sarin  les armes de destruction massive  jamais prouvées et qui ont servi de prétexte à la destruction de l'état irakien. Il met en péril la paix mondiale pour sauvegarder une hégémonie fantasmée.

   Que fait la France ?    Macron rejoint  Trump en Syrie sur les gaz , et souhaite des "accords Macron" en Ukraine. Ses propos satisfaisants sur l'indépendance de la France ont pu tromper la rédaction du blog.  Mais pas la Russie et ses alliés.   La réponse est venue  rapidement : l'accord de Minsk qui existe a été ratifié par l'ONU. Il doit donc s'appliquer, même à l'Ukraine qui ne le respecte pas.  La Russie ripostera en Syrie de manière symétrique à toute attaque. La France se grandirait en devenant réellement indépendante  ,et  en cessant d'être un caniche  obéissant nostalgique d'un passé révolu.

En ce qui concerne Cuba nous relayons l'avis de Cuba Coopération que nous approuvons :

Nous enregistrons positivement la déclaration du porte-parole de notre ministère des Affaires étrangères, qui a notamment déclaré lors d’un point de presse, le 16 juin, (jour de la déclaration de Trump) « que la France a salué lorsqu’ils ont été décidés en 2015 et 2016 le rétablissement des relations diplomatiques et les différentes mesures d’allégement de l’embargo ».

Mais cela nous semble un peu court, alors que le blocus est toujours en vigueur et que le Président Trump s’apprête à le renforcer. Depuis le début de l’année, ce sont 4 entreprises qui ont été condamnées à payer de lourdes amendes pour avoir enfreint à ces mesures iniques. La dernière, cette semaine, la Compagnie d’assurances « American International Group »

. En réponse à cette déclaration de « guerre froide », la France, par la voix de son nouveau Président de la République, à l’heure où il s’apprête à recevoir Donald Trump, s’honorerait, à l’unisson avec l’opinion de notre pays, d’exiger la fin du blocus et de se déclarer pour la poursuite de la coopération avec ce petit pays, sans entraves ni diktats.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans international
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 12:17
Ce samedi 1° juillet à 10h30 sur un terrain ombragé à Lavérune :

 rencontre unitaire des citoyens et des organisations de la gauche de transformation sociale

pour organiser localement la résistance à l'offensive de Macron contre les droits des travailleurs, contre la protection sociale et contre les services publics

et  aussi pour continuer ensemble à construire un autre avenir.

 

Pour organiser la grillade qui suivra, nous vous demandons de vous inscrire rapidement auprès de  bernardlledo@laposte.net      ou de    bernard.delord34@laposte.net

 Si vous ne pouvez venir ce samedi et si vous souhaitez être tenu au courant des discussions et des actions qui vonjt être organisées signalez-le auprès des mêmes camarades.

Si vous avez perdu les indications et le plan pour trouver le lieu de la rencontre/grillade demandez le.

 

Pour vous informer en détail sur le projet de Macron concernant le droit du travail vous pouvez consulter   https://loitravail.lol/  et signer la pétition

 
Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 09:15

La classe ouvrière n'a jamais détruit son outil de travail. C'est pourtant ce qu'elle vient de faire à la souterraine en mettant le feu à deux ateliers. Notre responsabilité est immense  La désindustrialisation ne fait pas l'objet de notre attention, masquée par des combats "écologiques" qui occupent le devant de la scène. Le résultat : des votes de désespoir et des actes de désespoir. 

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans politique economie
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 09:09

Les femmes sont nombreuses parmi les élus France en marche.  Mais comme il convient dans un monde qui change pour que rien ne change , pour ce qui est des postes de pouvoir , c'est plus compliqué. Notre vaillante députée décroche un accessit.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actu
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 08:54

Enfin, un caméléon  pour diriger une chambre introuvable. Un beau symbole pour une Véme République à l'agonie.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actu
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 08:31

Il exige de tous ceux qui gèrent la métropole avec lui l'adhésion à la   République en Marche. . Mais deux gestionnaires qui nous intéressent refusent : l'insoumis  par périodes  Revol  de l'eau   et l'indéfini Meunier Maire de Lattes. (en tout 7 refusent)

  On peut se demander quelle mouche pique Saurel.   Dans quelques années il risque de sombrer avec le bateau amiral  comme les soutiens trop affirmés de Sarkozy et Hollande avant lui. C'est que la rigueur fait recette chez les actionnaires au double sens du terme, mais pas chez les électeurs.

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans actu
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens