Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 07:29

La séquence électorale  qui s'achève nous incite à poser la question de quelle gauche pour demain. Alors que le ni gauche ni droite semble avoir triomphé à l'élection présidentielle, je suis convaincue que ce clivage n'est pas dépassé, qu'il a encore un sens pour les femmes et les hommes de notre pays. Le terme de gauche a été maltraité, humilié, trahi pendant le dernier quinquennat. Il doit retrouver tout son sens. La gauche de transformation est un acteur essentiel pour redonner ce sens dans les jours, les mois, les années à venir

Le libéralisme, le capitalisme augmentent jour après jour  leurs dégâts sur les populations et sur notre environnement. Transformer la société n'est pas une douce utopie mais un objectif pour construire un autre avenir que celui que certains nous décrivent : l'évasion fiscale, la précarité, les licenciements économiques, le chômage, la vie chère, la réduction des services publics ne sont pas une fatalité. C'est bien sur un objectif politique clair que nous redonnerons toute sa force à une gauche de transformation dans notre pays.

Nous ne sommes pas seuls, nous sommes des millions à vouloir réussir. Cette réussite se fera sur un contenu et sur la volonté d'associer toutes celles et tous ceux, au-delà de leur parcours politique, syndical, associatif, citoyen, qui ont cette volonté. Si cette réussite ne se décrète pas, elle nous impose d'être au plus près de ces femmes et de ces hommes. Elle nous impose d'éviter tout système pyramidal descendant, elle nous oblige à repenser nos pratiques militantes. Dire cela ne signifie pas qu'il nous faut tout balayer, faire table rase du passé, bien au contraire. Nous avons une histoire, une histoire militante qui doit nous donner confiance et nous pousser vers l'avant. Cependant, l'objectif de reconstruire une gauche de transformation nécessite d'être nombreuses et nombreux au plus près de la vie, de la façon de vivre, des aspirations de la population.

La société du XXle siècle n'est plus celle du XXe siècle. Nous devons agir face à des salariés qui sont de plus en plus touchés par la souffrance au travail, par une flexibilité exténuante, la peur d'un licenciement du jour au lendemain. Une évolution de l'organisation du monde du travail qui conduit à une atomisation de plus en plus forte du salariat dans notre pays. Si la lutte des classes n'a pas disparu, elle se vit différemment, elle est même parfois niée par ceux qui en sont les premières victimes. Nous devons entendre les souffrances et les aspirations d'aujourd'hui. Les élections législatives  seront l'acte 1 de cette reconstruction. De ces élections dépendra le gouvernement qui agira pour cinq ans. De ces élections dépendra notre capacité à combattre la droite et le « F-Haine » pour les aimées à venir. Nous devrons tirer les conséquences d'un éparpillement politicien orchestré par certains, pour poursuivre notre objectif de rassemblement: le rassemblement du peuple, le rassemblement des 99 % contre les 1 % qui possèdent et décident dans notre pays. Rassembler, ce n'est pas simplement collectionner des logos comme des images dans un album.

Rassembler le peuple, c'est s'adresser à chacune et chacun, en partant des réalités diverses d'engagement sans les nier, pour créer une capacité collective à agir pour réussir durablement dans notre pays. En tant que communistes, nous sommes et serons des acteurs inévitables de ce but. Rassembler est exigeant, mais indispensable pour faire gagner la gauche de transformation.

 Cécile Cukierman sénatrice communiste.

Des passages  ont été mis  en gras par le blog, qui souscrit totalement à cet article publié dans l'Humanité du 1e juin 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens