Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 05:50

Après un état des lieux dont nous recommandons au lecteur de prendre connaissance (Huma du 21 juin 2017) il poursuit :

 Gramsci pensait que «l'hégémonie naît de l'usine » . Il faut inventer à l'égal des libertés républicaines jamais achevées  une liberté nouvelle au travail. Elle reconnaîtrait dans l'entreprise un pouvoir aux "experts du quotidien" que sont les travailleurs et leurs «connaissances en actes». Bruno Trentin disait que «la liberté dans le travail devient la question de la liberté tout court » . Yves Clot parle de «nouveaux droits de l'homme ». C'est l'invention d'un nouveau contrat de travail et son jumelage avec les connaissances. C'est une mêlée indispensable à réaliser entre ceux d'en bas et ceux d'en haut.

Ce travail est inouï et demande un tournant culturel, y compris chez nous. Songez aux travailleurs pauvres ou sans emploi de toutes origines . Ne leur sommes-nous pas apparus comme pensant pour eux, se substituant à eux. Oui nous sommes solidaires, sincèrement et profondément avec eux. Mais ce soutien déclaré cache mal une distance vécue. Alors ils se détachent de ce qu'ils vivent comme un complexe de supériorité. Ils disent: «Il nous faut respecter (notre) force d'inventer au lieu de suivre », rapportait Aimé Césaire. Il nous faut entendre même de leur silence l'espoir d'une nouvelle aventure, et pour cela « l'inédit - ce qui advient, ce qui fait irruption - doit être exploré en retrouvant l'esprit de découverte, en y pratiquant la reconnaissance que son expansion développe continûment d'inconnu» (Georges Balandier).

Ainsi les sans-voix, mais pas sans idées, le monde d'en bas avec lequel se trouverait rétabli un contact d'échanges après un hivernage prolongé interviendrait tel un moteur immédiat de l'histoire et non comme un moteur à explosion. C'est un travail d'interrogation et d'élaboration dialogique.

Bien entendu, c'est par une nouvelle nouvelle union, pas seulement de programme mais surtout de visions, de projets pour la France, pensée sans crampes mentales, que nous contribuerons à la rencontre des forces progressistes et de création, sans sectarisme. Il ne faut plus de différences indifférentes aux autres différences. Pourront s'y joindre les abstentionnistes, dont beaucoup de jeunes. Plus d'un Français sur deux s'est abstenu le 18 juin. Ils ne sont pas lâches, je m'en-foutistes, ils disent selon le principe Espérance vouloir une autre politique que celle présentée par Emmanuel Macron et d'autres partis politiques. Tendons-leur la main…

Quant à nous, nous continuerons le trajet de «Liberté, j'écris ton nom», c'est notre construction créatrice, ne liquidant pas le passé, mais ne recourant pas au présentisme mortifère, c'est notre refus d'avoir des retards d'avenir, c'est notre état d'urgence à nous.*

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens