Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 06:00

La réunion nationale de notre appel s’est tenue à Gennevilliers toute la journée du samedi 24 juin. Malgré la fatigue d’une séquence électorale particulièrement longue, près de 80 personnes y ont participé. En outre, des dizaines d’autres ont exprimé leur volonté d’être tenu au courant de notre travail, et certains y ont même contribué en nous faisant part de leurs réflexions. Tout cela nous paraît manifester l’importance accordée par beaucoup des signataires de notre appel au fait que nous ne mettions pas la clef sous la porte, mais que, sous des formes adaptées à la nouvelle situation, nous poursuivions notre effort pour qu’un « Front commun » rassemble toutes les forces de transformation sociale, démocratique et écologique, constituent une force politique majoritaire et finisse par l’emporter.

Nous avons commencé par nous interroger sur le bilan de nos efforts. Ils ont paru à la plupart d’entre nous utiles. Cela a été évidemment le cas pour le soutien commun à la candidature de JL. Mélenchon, et cela a pesé, certes sans résultats probants, dans les discussions entre la France insoumise, le PCF et Ensemble ! pour les candidatures aux législatives. Mais au delà, nous avons contribué à faire entendre l’exigence du rassemblement et avons constitué un point de repère et l’espoir que ce combat puisse se poursuivre.

Cette volonté de continuer a d’ailleurs été l’une des constantes de la plupart des interventions entendues lors de cette journée. Mais il a paru évident à tou-te-s que cela ne pouvait se faire au nom de l’appel que nous avons lancé voici presque un an. Il avait un objectif précis : rassembler toutes les forces disponibles autour de la candidatures de JL. Mélenchon à la présidentielle et de candidatures communes aux législatives. Notre objectif doit être désormais d’une autre nature, qu’il nous appartient d’ailleurs de décider ensemble. Mais cela ne saurait engager que celles et ceux qui le décident.

Dans les faits, nous allons donc lancer un nouvel appel, et notre travail s’engagera avec celles et ceux qui voudront le signer. Un certain nombre d’intervenants ont donc donné leur avis sur le « nom » que devait prendre ce nouvel appel. Plusieurs considèrent que l’expression « Front commun » a acquis une certaine visibilité, au moins dans les milieux militants, et pensent qu’en changer brouillerait un peu les pistes. D’autres ont fait des propositions diverses : « Force commune », « Espace commun », Ambition commune »… Il faudra décider.

Un texte va être élaboré durant les semaines à venir. Il sera porté à votre connaissance aussitôt que possible afin d’être rendu public début septembre. Vous pouvez naturellement manifester dès maintenant votre intérêt pour cette nouvelle étape, et nous adresser des analyses et suggestions qui pourront contribuer à notre travail.

Sur le fond, de très nombreux intervenants ont insisté sur la nouveauté de la situation, caractérisée par le rejet du système politique existant et l’effondrement des forces qui en faisaient partie. Du côté des forces de transformation sociale, la France insoumise occupe désormais une place incontournable. Plusieurs participants ont insisté sur le fait qu’il vaudrait mieux agir au sein de cette force nouvelle et peser sur ce qu’elle décidera de devenir. D’autres ont considéré que sa forme, en l’état de ce que l’on sait, est trop verticale et centrée sur un homme, à l’opposé des nécessités d’horizontalité, de réel pouvoir citoyen, de pluralisme et de démocratie internes. D’autres encore ont souligné que personne ne savait pour le moment en quoi cette force, qui n’a eu jusqu’à présent qu’un rôle de soutien à un candidat à la présidentielle, puis de présentation de candidat-e-s aux législatives, allait vouloir se transformer, si elle engagerait ou non un processus constituant, etc. De même s’est-on interrogé sur la façon de pérenniser une dynamique électorale due en partie significative à l’effondrement du PS.

Au total, la question de savoir si « nous » (celles et ceux qui voudront continuer Front commun) devrions les uns ou les autres « entrer » dans la France insoumise a paru ne pas devoir constituer une difficulté réelle entre nous. Certains le feront, d’autres non. Le plus important paraît être, quels que soient nos choix respectifs, de créer un cadre collectif pour réfléchir et travailler ensemble à ce qui est notre but commun : que toutes les forces de transformation sociale, démocratique et écologique, convergent pour constituer ensemble une force politique rassemblant et respectant toutes les sensibilités.

Le plus important donc, pour ce qui « nous » concerne, doit être la nature de ce cadre collectif. L’idée qui a prévalu est de ne pas brûler les étapes. Il faut engager pour cela une discussion approfondie à laquelle devrait participer le plus grand nombre possible de signataires de notre appel, et très au delà. A partir du texte de questionnement que nous vous avons adressé en prévision de la réunion du 24 juin, nous nous proposons donc, comme indiqué précédemment, de lancer un appel très large à un travail commun dans ce sens. Il devrait être accompagné du plus grand nombre possible d’échanges par tous les moyens possibles.

C’est pourquoi a-t-il paru utile que, localement, se tiennent des réunions à l’initiative de signataires de ce nouvel appel, ou avec leur participation partout où ces idées peuvent être utilement exposées. Parallèlement, nous pourrions mettre en place une plateforme numérique participative donnant une visibilité nationale à notre démarche, et visant à étendre ces échanges sous d’autres formes : forums, expressions personnelles écrites ou vidéos, constitution d’un centre de ressources, etc.

Nous pourrions donc faire au fur et à mesure le point de nos efforts et éventuellement les réorienter en fonction de l’expérience, des résultats de notre nouvel appel et des réactions et discussions qu’il suscitera dans une situation que tout le monde a jugé très « mobile », pour ne pas dire instable de très nombreux points de vue.

Nous souhaitons que le plus grand nombre d’entre vous nous donne leur avis sur ces réflexions et propositions. Nous travaillerons de notre côté à vous tenir informés de l’ensemble cette cogitation collective.

Bien cordialement.

L'équipe d'animation de l'appel Front commun

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens