Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 08:53

Nous sommes entrés dans une phase cruciale de la formation du grand rassemblement si nécessaire.  Des blocages s'annoncent c'est pourquoi un certains nombres de principes doivent être réaffirmés

  Le PCF, malgré tous ses défauts et ses  erreurs  tactiques, reste le parti  de la lutte des classes.  Il est le seul à ne pas avoir changé de nom depuis près de 100 ans  parce que sa raison d'être est inaltérable. Tant que certains s'approprieront  la richesse aux dépens d'autres  la lutte des classes existera. Comme  le magma  qui bouge au cœur du globe  et ne se manifeste que sporadiquement par les volcans et les séismes, elle  est la plupart du temps  invisible, masquée par la puissance de l'hégémonie. Les ouvriers ne votent par FN parce que le FN les défend mais parce que l'hégémonie du libéralisme les aveugle et les conduit sur de fausses pistes.

    Dans le passé à de nombreuses reprises le PCF s'est affaibli.  Au moment de Munich en 1938 il voulait combattre Hitler et le peuple français a préféré se laisser  conduire au désastre de 1939-40 par des compromis avec monsieur Hitler. En 1981 alors que pour la première fois la gauche accédait au pouvoir, le peuple français contre le PCF fortement affaibli  a choisi la force tranquille et le petit changement, c’est-à-dire le maintien de ce qui est , en pire.

  Il n'est pas difficile de constater que chaque fois le PCF a souffert (le député de l'Hérault Calas en 1939 a fini dans un camp de concentration en Algérie, et le PCF de 2017 n'est plus celui de 1980) mais le peuple français encore plus.

  Cela ne tient pas à la valeur supérieure des dirigeants du PCF mais à la lutte des classes. Chaque fois qu'on plie devant le  capitalisme il en profite pour accroître son profit. C'est pourquoi ceux qui rêvent  d'effacer le PCF  du monde politique rêvent en réalité de la fin de la lutte des classes. Forcément ils n'y arriveront pas  sauf provisoirement.

Le grand rassemblement  des victimes du libéralisme exacerbé  comprend des gens de toutes conditions et de toutes opinions.    Mais à l'intérieur de cette multitude des intérêts demeurent antagonistes.  Les petits patrons qui rêvent de baisse des charges, les syndicats qui veulent réindustrialiser,  les couches moyennes  tentées par un capitalisme vert  et les couches populaires  qui manquent de tout n'ont pas les mêmes aspirations.  Combattre l'ennemi principal est vital mais sans gommer les différences dans un grand  parti représentant tout le monde sous la direction éclairée d'un grand dirigeant. Le consensus n'est pas le réel. Dans la grande révolution les bourgeois montagnards comme Robespierre et les Sans culottes, ce n'était pas la même chose et pourtant ils ont fait de grandes choses ensemble.

     Au lecteur d'avoir bien en tête ces données au moment où la discussion sur les Législatives s'amorce.

  Henri Ausseil

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens