Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 05:00

Pour le 2° tour, dès dimanche dernier, et même avant, ma position était déterminée : je ne voulais pas choisir entre la peste et le choléra. Il me revenait en tête le fameux : " Poher et Pompidou, c'est blanc bonnet et bonnet blanc ! " de Jacques Duclos pour le 2° tour des présidentielles de 1969. Renvoyer Macron et Fillon dos à dos serait ainsi parfaitement justifié. Macron face à Le Pen était-ce bien différent ?

Et puis, j'ai discuté, avec des pour et des contre. Et je me suis souvenu d'autres conversations. Un ami, français d'origine marocaine, progressiste, qui me disait il ya plus d'un an : "entre la droite, même la plus réactionnaire, et l'extrême droite fascisante et raciste, je ferai toujours une différence". Il a peut-être vécu des situations dans lesquelles je n'ai jamais été. Et l'on sait bien que faire des expériences enseigne plus rapidement que lire des livres. Et je pense aussi à une attaque raciste contre un jeune, une attaque a priori impensable, survenue tout récemment dans un collège de notre circonscription.

Et je me dis : comment tous les nervis et les racistes ne seraient-ils pas encouragés par un score de Madame Le Pen approchant les 50% ? Dans quelles conditions pourrons-nous, nous les progressistes, continuer à militer dans les syndicats ou dans les quartiers si les fachos se sentent pousser des ailes ? On a déjà assez de mal avec le parti pris des médias, avec la répression patronale, avec les violences policières. On n'a pas besoin, en plus, de devoir se défendre contre les fachos pour pouvoir ouvrir la bouche.

OUI, Macron est le représentant des financiers qui nous exploitent.

OUI, il a mené et s'apprête à aggraver une politique réactionnaire et de régression sociale.

OUI, les dirigeants socialistes sont les principaux responsables de la montée du FN et de ses idées dangereuses.

Mais, ... NON,  on ne peut pas mettre un signe égal entre Macron et Lepen.

Au début des années 40, se trouvaient face à face Churchill et Hitler, deux représentants patentés de leurs impérialismes nationaux respectifs. On connait la priorité du combat choisie par les plus conscients de nos anciens. Et nous ?

Je comprends les réticences de ceux qui ne veulent pas voter Macron, l'ami des patrons. Je ne veux pas les culpabiliser.

Mais personnellement, entre un exploiteur et un facho, je choisis de, immédiatement, faire reculer le fascisme y compris en votant pour un exploiteur et je choisis en même temps de continuer à me battre contre les exploiteurs pendant les 5 années suivantes, en commençant par la manif du 1° mai 2017 et en poussant pour des candidatures unitaires de tous les anti-libéraux aux Législatives de juin.

  Bernard Delord

Le blog pense avoir publié  des avis qui résument l'alternative, vote blanc ou vote Macron. Aux lecteurs à se déterminer comme ils l'entendront. où à se référer au débat passionnant sur la toile généré par l'assemblée citoyenne. Comme ces avis différents  posent tous le problème de l'après dans les mêmes termes , ces divergences sont selon nous  peu importantes. La bataille décisive c'est celle de l'union  pour les législatives .

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans rassemblement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens