Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 08:46

Nous devons être concrets, basiques dans nos propositions pour parler aux plus dépolitisés. En partant de choses simples, on déroule la pelote sur des enjeux politiques plus globaux. Là où le PCF a été très visible, à Angers par exemple, c'est en proposant la gratuité des piscines pendant l'été pour les oubliés des vacances ou en demandant la rénovation des WC du stade de football. Parfois, nous sommes trop compliqués. Faire simple, ce n'est pas du basisme, c'est un des moyens de l'éducation populaire. Il s'agit d'être utiles en faisant appliquer ce pourquoi on se bat : par les élus, par les batailles publiques, par des actes de solidarité concrets (marchés à prix producteurs, journée pour les oubliés des vacances, etc.). Cela nécessite d'avoir de la suite dans les idées, d'aller jusqu'au bout des batailles engagées. C'est un des moyens de recrédibiliser l'action politique, base de l'appropriation populaire qui est nécessaire à nos succès de demain. Il faut parler solutions. La politique politicienne n'intéresse pas. Ce qui parle, ce sont les propositions concrètes. C'est aussi le moyen de construire le rassemblement que nous appelons de nos voeux. Il sera plus facile de rassembler autour d'un projet qu'autour d'un leader de parti... car il n'y a qu'une place pour plusieurs partis ! Nous devons être ouverts aux autres, avoir le souci (l'agglomérer toutes les énergies militantes à la construction de projets, tels les syndicalistes, les militants associatifs, etc. Ils sont nombreux ceux qui ne sont pas au PCF mais qui ont vocation à y prendre leur place, ou à tout le moins à commencer à travailler avec nous.

Il y a ensuite les pistes à travailler avec nos partenaires. Il s'agit de construire un rassemblement large qui rende crédible aux yeux de l'électorat que nous pouvons gagner et appliquer nos solutions, c'est une des conditions majeures pour que l'alternative prenne corps. Mais cela ne se fait pas à n'importe quel prix! Le rassemblement implique le compromis mais pas la compromission. Il faut trouver des réponses collectives sur les points de désaccord, sans en rabattre, et où chacun est respecté pour ce qu'il est. Cela implique de gagner des espaces d'expression autonome dans le cadre de campagnes électorales de rassemblement. C'est la condition de la mobilisation de l'électorat de chaque parti donc de l'efficacité commune. Le rassemblement n'exclut pas le pluralisme d'expression. Pas de rassemblement durable quand un parti se comporte de manière hégémonique et empêche la diversité d'opinions de s'exprimer. Le rassemblement que nous voulons s'exprime par la position des groupes politiques qui le constituent. Et s'il faut un minimum de commun, il doit être permis à ces groupes d'avoir des positions divergentes sur certains sujets sans que ce soit vécu comme un drame. Si nous travaillons ces conditions, l'alternative prendra corps, j'en suis convaincu. •

Alain Pagano secrétaire départemental PCF Maine et Loire

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Littoral - dans Front de Gauche élargi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens